La confiseuse - nouvelles des alizes

À propos

« Lorsqu'il atteignit le bas de la côte, il entendit Buffalo Soldier quitambourinait chez la Confiseuse. Il s'arrêta net, tendit l'oreille. Oui,c'était bien Bob Marley qui chantait dans le poste radiocassette de laConfiseuse. Il laissa derrière lui la Confiseuse et ses mystères. Il sesentait déjà mieux. Il esquissa un pas de danse en sifflotant, secoua latête. La Confiseuse était vraiment une femme extraordinaire. Il étaitcontent de rentrer chez lui. »Avec La Confiseuse, nouvelles des alizés, Dominique Lancastre, enparfait conteur, nous amène à la rencontre de dix femmes qui évoluentdans une ambiance féerique. C'est par l'intermédiaire d'Antoine, seulpersonnage récurrent, fil conducteur de ce recueil, que nous découvronsces femmes aux pouvoirs si particuliers. Sa voix de narrateur, de conteur,plane comme un air de musique sans jamais quitter nos esprits.L'auteur nous invite dans son monde imaginaire, un monde dans lequel ils'évertue toujours à brouiller les frontières qui séparent le réel et l'irréelrendant ainsi ses nouvelles énigmatiquement attrayantes.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles > Nouvelles

  • EAN

    9782491791377

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    0.9 cm

  • Poids

    132 g

  • Distributeur

    Neg Mawon

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Dominique Lancastre

Dominique Lancastre est originaire de la Guadeloupe. Après un parcours universitaire riche et varié : un D.E.A en Études Américaines à l'Université de Paris XII consacré aux aspects de l'inégalité scolaire aux USA, des études de chinois et de japonais à L'Institut National des Langues et Civilisations Orientales ainsi que des études de Droit, il devient professeur d'anglais dans divers lycées et collèges de l'Académie Paris-Versailles-Créteil, ainsi que jury de concours, jury du Bac, correcteur et examinateur. Il finit par abandonner l'enseignement pour une grande compagnie internationale où il devient Personnel Naviguant Commercial (P.N.C) où il exerce encore à ce jour. Il intervient également comme Traducteur technique pour une agence londonienne (Caroline Translation), et également comme chargé du département des langues au nouvel Institut aéronautique et linguistique de Guadeloupe (IALG). Les nombreux voyages qu'il est amené à faire dans le cadre de son travail, l'inspirent et enrichissent son écriture. En 2010, il publie son premier roman La Véranda aux Editions Beaurepaire, pour lequel il a obtenu en 2011 le prix du Bal de Paris du roman d'Outre-Mer.
Retour à la Grivelière est la suite de La véranda et le 3ème roman que les Editions Fortuna publie de cet auteur.

empty